Comment optimiser son site pour la recherche vocale ?

Comment optimiser son site pour la recherche vocale ?

Quelles sont les bonnes pratiques SEO pour les recherches vocales ?

Selon Google, une requête sur 5 est désormais une requête vocale et on parle d’une sur deux à horizon 2020. Cette variable doit donc impérativement être prise en compte lors de la création de vos contenus. Pourquoi cette montée de la recherche vocale ? Qui sont ces objets auxquels on parle ? Comment s’y prendre pour apporter par écrit une réponse à une question posée à l’oral ? Aujourd’hui, on parle de plus en plus de Google comme n’étant plus uniquement un moteur de recherche mais un moteur de réponse. Cela modifie les stratégies de contenus des agences de marketing digital.

Qui utilise la recherche vocale ?

Parler avec un objet reste assez gênant pour beaucoup d’entre nous. Même lorsqu’il s’agit de dicter une adresse à un GPS, nous sommes encore très nombreux à préférer utiliser nos doigts. Il faut reconnaître que lorsqu’on fait tous nos efforts pour articuler et que cette maudite machine ne nous comprend pas, on a presque l’impression que le ridicule pourrait tuer. Pourtant…

Les enfants, les adolescents et les millénnials en raffolent.

Pour eux cela ne pose aucun problème. L’un de mes fils a régulièrement de vraies conversations avec Siri (l’assistant d’Apple). Il lui demande de lui raconter des blagues et lorsqu’elles ne sont pas drôles, il lui arrive de le traiter d’idiot (voire pire) ce à quoi son ami virtuel répond d’une voix presque triste : “ce n’est pas très gentil”. Alors mon fils s’excuse.

Pour les jeunes la recherche vocale est une vraie aubaine. Pensez-donc, plus besoin d’écrire ni de savoir écrire, un monde sans grammaire ni orthographe, le rêve.

Je reconnais volontiers que ça peut faire peur mais, il va falloir s’adapter, ce sont eux les consommateurs de demain. À bien y réfléchir, c’est plus simple de se préparer à leurs recherches vocales que de truffer nos contenus de fautes pour l’adapter à leurs requêtes types “ou s kon pe trou v ..?”

Les quinquas et les retraités ne sont pas en reste en matière de recherche vocale. 

Dans leurs cas l’explication pourrait être qualifiée de coquéto-pratique. Inutile de mettre ses lunettes pour pianoter sur son mobile, il suffit de lui parler directement. En règle générale, ils ont commencé par dicter leurs SMS et ils y ont pris goût pour tout le reste.

Et les autres…?

Et bien si ils ne sont plus assez jeunes pour faire partie des jeunes, ils seront bientôt vieux. Alors, autant se dire qu’on va tous y passer !

optimiser son site pour la recherche vocale

Qui sont ces objets auxquels on parle, quels sont les leaders de la recherche vocale ?

Il y a trois acteurs majeurs sur ce secteur. Il s’agit d‘Echo et Alexa pour Amazon, du Google Assistant de la Google home et du Pixel phone (qui est aujourd’hui également disponible sur Android) et de Siri chez Apple.

Évidemment pour ne rien simplifier, chacun a son algorithme propre pour déterminer le résultat qui sera énoncé en première position.

Sophie LANGER Agence IBFY

La recherche vocale, ça vous parle? Prenons rendez-vous!

Concrètement, que doit-on faire pour optimiser son site pour la recherche vocale?

Construisez des sites adaptés au mobile first.

Cela peut paraître assez évident, les recherches faites à l’oral se font principalement sur les mobiles. Il s’agit de moments de vie pour lesquels il est plus pratique de ne pas avoir à taper la demande : dans la voiture, la cuisine, la salle de bain… Si votre site n’est pas adapté, il ne sera pas sélectionné par les moteurs de recherche des assistants.

Adaptez votre contenu aux demandes des utilisateurs.

Construisez vos titres comme des questions pour répondre à leurs demandes, utilisez des mots interrogatifs : comment, combien, qu’est-ce que ?

Soyez clairs et adaptez votre vocabulaire à celui que pourrait employer la cible. Mettez-vous à la place de vos personae et faites des comparatifs sur des outils comme Google Trends.

Choisissez vos mots clés sous forme de longues traines (groupes de mots pouvant aller jusqu’à 5 mots) afin de vous démarquer de vos concurrents. Si tout le monde utilise le même mot clé unique, difficile d’être mis en avant.

Créez des Rich Snippets et soignez le balisage de vos pages

Au mieux vous expliquez aux moteurs de recherche ce que contient votre contenu, au plus vous avez de chance d’atteindre la si convoitée position zéro. Essayez d’améliorer la lisibilité de vos pages en proposant un contenu bien structuré avec les fameux titres (H1, H2, H3,…). Continuez à soigner votre maillage pour montrer que votre contenu répond bien aux requêtes en terme de qualité d’information.

Mettez en avant les informations pratiques.

Si votre entreprise s’y prête, énoncez clairement votre adresse, vos horaires, vos coordonnées mail et téléphone. Ce sont les questions les plus fréquentes à l’oral : “à quel heure ? Autour de chez moi ?”. Doublez cet effort sur votre page Google My Business, l’outil indispensable de la recherche locale.

Pensez également à bien contextualiser votre propos en utilisant des mots simples et courants. Demandez-vous ce que vous taperiez si vous vouliez atterrir sur le contenu de cette page.

Il ne vous reste plus qu’à dialoguer avec les algorithmes, comme si vous étiez en train d’avoir une réelle conversation pour laquelle vous auriez anticipé les questions et préparé les réponses. Facile, non …?

Source : The next web, Search engine Land

Écrire un commentaire

S’abonner